Pyrofex est une entreprise américaine qui, entre autres projets, a collaboré avec RChain Cooperative sur le projet RChain. Comme Ethereum, RChain est censé utiliser le mécanisme de preuve d’enjeu de Casper sur lequel les représentants de RChain ont collaboré avec des chercheurs d’Ethereum comme Vitalik Buterin, avec Vlad Zamfir actif dans les deux projets en même temps.

Récemment, cependant, les chercheurs de Pyrofex sont arrivés à la conclusion que l’algorithme de Casper ne pouvait satisfaire à l’une des exigences clés de ces protocoles, à savoir la vivacité. En termes non techniques, un protocole de consensus pour une chaîne de blocs est vivace s’il garantit que, dans certaines conditions raisonnables, les transactions soumises par les utilisateurs seront incluses dans des blocs approuvés. Selon un court article publié sur le site web de Pyrofex, Casper ne remplit pas cette condition.

Bien que nous ne soyons pas en mesure d’évaluer les mérites techniques de la critique Casper, il convient de noter que l’équipe de Pyrofex comprend des chercheurs en systèmes distribués du plus haut calibre et que, jusqu’à maintenant, à notre connaissance, il n’y a eu aucune réponse à cette critique de la part de l’équipe de recherche Casper.

Faisant suite à leur critique de Casper, l’équipe de Pyrofex a proposé un algorithme de consensus appelé Casanova qui, selon eux, est supérieur à Casper et possède des propriétés souhaitables mathématiquement prouvées. Les lecteurs ayant des connaissances techniques peuvent consulter le papier de recherche en cliquant ici.

Une explication plus accessible peut être trouvée dans cet article. La première idée de base derrière Casanova semble être que dans le monde réel, la plupart des transactions ne nécessitent pas vraiment le type de traitement que la plupart des protocoles de la blockchain leur donnent. La plupart des gens ne tenteront pas de doubler les dépenses, de sorte que, par défaut, les transactions entrantes peuvent être facilement traitées. Deuxièmement, s’il est clair que deux transactions ne peuvent entrer en conflit, il n’est pas nécessaire de suivre leur ordre dans le temps.

Par conséquent, la procédure de consensus n’est nécessaire que pour une minorité d’opérations. De plus, dans ce modèle, les blocs peuvent être approuvés même s’ils contiennent des transactions problématiques. Ceci, selon Pyrofex, assure un traitement harmonieux de la plupart des transactions.

Pour le consensus sur les transactions conflictuelles, le protocole de Casanova utilise une approche de ranking basée sur un algorithme de consensus pré-blockchain. Ainsi, les chercheurs de Pyrofex affirment avec audace qu’ils ont réussi à combiner les avantages pratiques de la technologie de la blockchain publique avec les mathématiques solides qui sous-tendent le consensus classique, pré-Nakamoto.

Bien qu’il soit trop tôt pour dire si l’approche de Pyrofex en matière du design des blockchains deviendra un concurrent majeur dans l’espace, ce sera certainement un projet à suivre au cours des prochaines années.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here