This feature is devoted to what, in our view, was the story (the set of developments) that defined the previous week in the crypto space. This time, we agree with Evan van Ness (whose Week in Ethereum News report is a must-read) that the best candidate for the role is the verbal assault on former Ethereum contributor and employee of Parity Technologies Afri Schoedon.

At Parity, Schoedon was responsible for preparing the company’s Ethereum client releases, and he also contributed to the Ethereum project independently, for instance with respect to the coordination around hard forks.

Recently, however, several of his statements made him a target of some violent criticism from some professed members of Ethereum community on Reddit and Twitter (e.g. here).

The particularly controversial positions of his were the repeated proposals to postpone the Constantinople hard fork and his provocative tweet about Polkadot’s project delivering better on scalability than Ethereum’s Serenity.

The level of vitriol and paranoia in many of the comments was such that Schoedon ultimately made the decision to quit working on Ethereum as an independent contributor. This prompted a group of Ethereum ecosystem members to publish an open letter in BREAKER deploring his exit and denouncing the chilling effect of the social network character assassination.

The underlying motivation for some members of Ethereum community to be suspicious about Parity and Schoedon’s motivation is the potential conflict of interest for Parity in its dual role as a client provider for Ethereum and the developer of Polkadot that will probably compete with Ethereum in the future. However, the conspiracy theories that were voiced about Schoedon in this regard (for instance, that he deliberately worked to postpone Ethereum upgrades) were, by the looks of it, completely unfounded. Schoedon never worked on the Polkadot project, and seems to have been deeply involved with the Ethereum project.  

What does the breakup with Schoedon portend for the Ethereum community? Since the DAO hard fork in summer 2016, the Ethereum ecosystem has largely avoided politics-style dramas and schisms but the increasing profile of the competing projects coupled with the complexity of Ethereum’s own on-chain scalability boosting effort seems to be putting increased pressure. At some point, it can boil over again.

At the same time, the response of the prominent members of the community  to the brouhaha has been nothing short of exemplary as they have shown a united front in their response.   

Finally, what is perhaps the most important question about Schoedon’s affair is what it tells us about the blockchain space. With blockchain being an exciting new technological frontier, it has created a lot of talk about transforming and streamlining human cooperation, however, this incident shows that humans will remain humans, and large-scale development projects, hoewer decentralized, cannot completely avoid politicization and the resulting tribalism, conspiracy theories, schisms, etc. The large role that social media like Reddit and Twitter unsurprisingly play in the functioning of the blockchain communities make this an even more important concern. As David Morris from BREAKER aptly notes all this is further exacerbated by the presence of the publicly traded project tokens.

However, the right response to the inherent deficiencies of large-scale human cooperation is to adapt to it, and that is what we are already observing. In particular, in response to Schoedon’s drama, Ethereum founder Vitalik Buterin and core developers Justin Drake and Martin Swende disclosed their potential conflicts of interest such as non-Ethereum cryptocurrency holdings, investments into companies and compensations. More transparency will not be a panacea but it may help prevent or mitigate at least some conflicts.       

[:fr]

Cette rubrique est consacrée à ce qui, à notre avis, était l’histoire (l’ensemble des développements) qui a défini la semaine précédente dans l’espace crypto. Cette fois, nous sommes d’accord avec Evan van Ness (dont le reportage Week in Ethereum News est à lire absolument) que le meilleur candidat pour ce rôle est l’agression verbale contre l’ancien collaborateur d’Ethereum et employée de Parity Technologies Afri Schoedon.

Chez Parity, Schoedon était responsable de la préparation des versions clients d’Ethereum, et il a également contribué indépendamment au projet Ethereum, par exemple en ce qui concerne la coordination autour des hard forks.

Récemment, cependant, plusieurs de ses déclarations ont fait de lui la cible de critiques violentes de la part de certains membres professés de la communauté Ethereum sur Reddit et Twitter (par ex. ici).

Ses positions particulièrement controversées étaient les propositions répétées de reporter le hard fork Constantinople et son tweet provocateur sur le projet Polkadot, qui, selon lui, offrait une meilleure évolutivité que le Serenity d’Ethereum.

Le niveau de vitriol et de paranoïa dans plusieurs des commentaires était tel que Schoedon a finalement pris la décision de cesser de travailler sur l’Ethereum au moins en tant que contributeur indépendant. Cela a incité un groupe de membres de l’écosystème Ethereum à publier une lettre ouverte dans BREAKER déplorant sa sortie et dénonçant l’effet paralysant de l’assassinat de personnalités du réseau social.

La motivation sous-jacente de certains membres de la communauté d’Ethereum à se méfier de Parity et de la motivation de Schoedon est le conflit d’intérêt potentiel pour Parity dans son double rôle de fournisseur du logiciel client pour Ethereum et de développeur de Polkadot qui sera probablement en compétition avec Ethereum dans le futur. Cependant, les théories de conspiration qui ont été exprimées à propos de Schoedon à cet égard (par exemple, qu’il a délibérément travaillé pour reporter les mises à niveau d’Ethereum) étaient, à première vue, complètement infondées. Schoedon n’a jamais travaillé sur le projet Polkadot, et semble avoir été profondément impliqué dans le projet Ethereum.  

Qu’est-ce que la rupture avec Schoedon présage pour la communauté d’Ethereum ? Depuis le hard fork DAO à l’été 2016, l’écosystème d’Ethereum a largement évité les drames et les schismes de type politique, mais le profil croissant des projets concurrents et la complexité du effort propre de l’Ethereum sur la scalabilité en chaîne semblent exercer une pression accrue sur les efforts. À un moment donné, il peut bouillir à nouveau.

En même temps, la réponse des membres éminents de la communauté à la brouhaha a été tout simplement exemplaire, car ils ont fait preuve d’un front uni dans leur réponse.   

Enfin, ce qui est peut-être la question la plus importante dans l’affaire Schoedon, c’est ce qu’elle nous dit sur l’espace de la blockchain. La blockchain étant une nouvelle frontière technologique passionnante, elle a suscité beaucoup de discussions sur la transformation et la rationalisation de la coopération humaine, mais cet incident montre que les humains resteront humains, et les projets de développement à grande échelle, encore plus décentralisés, ne peuvent complètement éviter la politisation et le tribalisme, les théories de conspiration, les schismes, etc. qui en découlent. Le rôle important que les médias sociaux comme Reddit et Twitter jouent sans surprise dans le fonctionnement des communautés de la blockchain rend cette préoccupation encore plus importante. Comme David Morris de BREAKER le fait remarquer avec justesse, tout cela est encore aggravé par la présence des jetons de projet cotés aux échanges.

Cependant, la bonne réponse aux déficiences inhérentes à la coopération humaine à grande échelle est de s’y adapter, et c’est ce que nous observons déjà. En particulier, en réponse au drame de Schoedon, Vitalik Buterin, fondateur d’Ethereum, et Justin Drake et Martin Swende, développeurs principaux d’Ethereum, ont révélé leurs conflits d’intérêts potentiels, tels que les avoirs des cryptomonnaies non-Ethereum, les investissements dans des sociétés et les compensations. Une plus grande transparence ne sera pas une panacée, mais elle peut aider à prévenir ou à atténuer au moins certains conflits.  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here